Know and Manage

IT

Le Dark Data, le côté obscur du Big Data

Le Dark Data, le côté obscur du Big Data

Le Big Data fait aujourd’hui partie intégrante du monde de l’entreprise. Ces « mégadonnées » sont devenues un outil indispensable pour l’élaboration de la stratégie et la prise de décision au sein de l’entreprise. Mais comme toute avancée technologique, le Big Data a aussi ses côtés plus sombres : le Dark Data. Mais qu’est-ce que le Dark Data ? Pourquoi cela peut-il être un problème pour l’entreprise ? Et comment y remédier ?

 

 

C’est quoi le Dark Data ?

 

Avant toute chose, revoyons les bases. Le Big Data représente donc un énorme volume de données inhérent aux activités des entreprises mais devenu tellement massif qu’il est impossible pour un humain de pouvoir le traiter ou l’analyser. C’est là que l’informatique entre en jeu. Aujourd’hui, avec les avancées technologiques, ces informations sont enfin disponibles. En analysant toutes ces données, l’entreprise peut améliorer sensiblement son fonctionnement notamment en réduisant les coûts, en optimisant la prise de décision ou encore en améliorant son offre. Seulement, toutes ces données ne sont pas pertinentes et sont alors jugées non-essentielles avant de tomber dans l’oubli. C’est ainsi que l’on se retrouve avec un volume de données immense non-exploité, allant des photos aux mails en passant par les présentations ou encore des feuilles de calcul, qui dort dans un coin de l’univers informatique. C’est ce qu’on appelle le Dark Data. On estime ainsi que si le Big Data représentera en 2020 un volume de données de 40 zettaoctets (soit 1021), 85% de celui-ci sera en réalité du Dark Data.

 

 

Pourquoi est-ce un problème ?

 

La non-exploitation et la conservation des données du Dark Data peuvent présenter de nombreux problèmes pour l’entreprise. Tout d’abord, le Dark Data représente un risque pour la sécurité de l’organisation. En effet, plus il y a de données accumulées, plus il y a de données à protéger. Et plus il y a de données à protéger, plus grand est le risque de trouver une faille de sécurité pour l’ensemble des données. Or, celles-ci peuvent tout de même avoir un grand intérêt pour des concurrents ou des personnes malveillantes. Ensuite, il y a un risque de non-conformité. Certaines de ces données représentent des informations sensibles ou confidentielles. En ignorant la présence de ces données, on omet logiquement de les protéger. Ce qui peut mettre l’entreprise en défaut de conformité par rapport aux règlementations comme, par exemple, le désormais célèbre RGPD. Enfin, on peut également citer un problème de coût de stockage. Conserver toutes ces données a priori inutiles représente en effet un coût non-négligeable pour l’entreprise même si aujourd’hui, il est vrai, le cloud permet de fortement réduire les dépenses dans ce domaine.

 

 

Comment gérer le Dark Data ?  

 

Heureusement, le Dark Data n’est pas seulement un problème ou une menace et peut même devenir une opportunité pour l’entreprise. Dans un premier temps, essayez de repérer ces données, de les identifier afin de pouvoir analyser leur intérêt. Si elles sont inutiles, il suffira de les archiver. Ensuite, identifiez les informations sensibles et appliquez des mesures de sécurité pour ces données afin qu’elles ne présentent plus un risque pour l’entreprise. Essayez également d’analyser ces informations en mettant en place un système d’alerte sur certains types de données qui pourraient être utiles à l’entreprise. En effet, ces informations sont une vraie mine d’or pour l’entreprise et sa stratégie. Adopter une bonne pratique d’identification et de traitement sera donc profitable pour toute l’entreprise. Enfin, ne trainez pas. Le phénomène du Big Data, et donc du Dark Data, n’en est qu’à ses débuts. Le volume de données va continuer à s’accroître et il sera donc de plus en plus compliqué de gérer ses effets négatifs.

 

 

Si le Dark Data apporte certains risques pour l’entreprise, c’est avant tout une opportunité pour l’entreprise d’améliorer le traitement de ses informations, sa stratégie et sa sécurité. Prendre ce problème à bras le corps tombe donc plus dans le domaine de l’opportunité que du contretemps. En outre, de simples gestes au quotidien permettent d’apporter des solutions efficaces assez rapidement. Pour une analyse de votre infrastructure IT, pour en savoir plus sur le Dark Data et comment gérer ces informations, nos experts KAMY IT peuvent également vous aider afin de faire de votre infrastructure un outil performant et efficace.

 

 

En savoir plus sur le Big Data? Découvrez Ex-IT, notre filiale de conseil et de consultance IT pour les PME. 

 

Article publié dans : Tips