Know and Manage

Talent

5 aides à l’emploi pour développer votre PME en Wallonie

5 aides à l’emploi pour développer votre PME en Wallonie

Lorsqu’on se lance dans l’aventure de l’entrepreneuriat, on a qu’un seul objectif : se développer. Et dans ce développement, se posera inévitablement la question de l’embauche d’un nouveau collaborateur. Cette étape, signe de la bonne santé de votre entreprise, peut cependant faire peur. En effet, embaucher, ça peut coûter cher. Heureusement, les PME ne sont pas abandonnées dans ce processus. La Wallonie a prévu une série de mécanismes et d’avantages financiers pour permettre aux entreprises de créer de l’emploi plus facilement. Voici 5 aides à l’emploi qui pourraient vous être très utiles pour développer votre PME.

 

 

1. APE – Aides à la Promotion de l’Emploi

 

Ce dispositif, réservé au secteur non-marchand, permet d’engager un demandeur d’emploi inoccupé inscrit auprès du Forem. En fonction de la situation du demandeur d’emploi, vous recevez entre 3 et 12 points offrant une réduction des cotisations sociales à payer pour l’emploi créé. Et cette aide à l’emploi n’est pas négligeable car elle atteint la somme de 3093,7 euros par point. Pour profiter de cet avantage, rien de très compliqué. Il suffit de prendre contact avec la Région wallonne et de remplir un dossier. Une fois l’aide accordée, vous pourrez embaucher des demandeurs d’emploi bénéficiant du « Passeport APE » et directement commencer à engranger des points.

 

 

2. PFI – Plan Formation-Insertion

 

Dans ce cas-ci, l’idée n’est pas d’engager un demandeur d’emploi mais un candidat toujours en formation. Le but est de participer à la formation du candidat pour une période allant de 4 à 26 semaines et d’ensuite lui proposer un contrat de travail pour une durée équivalente. Lors de la durée de la formation, l’entreprise ne doit payer qu’une prime correspondant à la différence entre la rémunération prévue pour cet emploi et les allocations touchées par le candidat. Outre les aspects financiers non-négligeables, cette formule d’aide à l’emploi vous permet de former un candidat pour une fonction très précise, de lui apporter l’expertise nécessaire à la réalisation de ses tâches et d’insuffler directement votre esprit d’entreprise à votre futur collaborateur. C’est donc un vrai plan de carrière que vous pourrez construire avec votre employé. Pour s’inscrire, un simple formulaire en ligne et le tour est joué.

 

 

3. SESAM – Soutien à l’Emploi dans les Secteurs d’Activités Marchands

 

Cette aide à l’emploi est, comme son nom l’indique, réservée au secteur marchand et, plus particulièrement, aux entreprises de moins de 50 employés. C’est donc ici une aide à l’emploi exclusivement réservée au développement des PME. L’objectif est d’octroyer une subvention pout toute embauche répartie sur 3 ans. Ainsi, concrètement, vous recevez 10 351 euros la première année, 7 763 euros l’année suivante et finalement 5 176 euros pour la troisième année. Soit tout de même une aide 23 290 euros. Plus d’infos ? Les contacts et le formulaire d’inscription sont disponibles en ligne.

 

 

4. Impulsion -25

 

Cette aide à l’emploi est spécialement dédiée aux jeunes de moins de 25 ans peu ou moyennement qualifiés. Le dispositif est en réalité octroyé aux demandeurs d’emploi directement sous la forme d’une allocation de travail et s’étale sur une période de maximum 3 ans. En tant qu’employeur, vous pouvez déduire cette allocation du salaire net prévu pour votre nouvel employé. Concrètement, on parle d’une somme de 500 euros pour les 2 premières années, ensuite de 250 euros par mois pour les 6 mois suivants et finalement 125 euros par mois pour les 6 derniers mois. Une aide à l’emploi pratique pour le développement de sa PME et facile à obtenir via, comme toujours, le site web du Forem.

 

5. Impulsion 55+

 

Tout comme le dispositif précédent, cette aide à l’emploi est dédiée à une catégorie de la population bien précise, ici les 55 ans et plus. L’objectif est donc de remettre en activité ces demandeurs d’emploi qui peinent souvent à rebondir après la perte de leur job. La Région wallonne a donc prévu un mécanisme spécifique octroyant une réduction des cotisations sociales pour l’embauche des travailleurs de cet âge dans le secteur marchand. Et on parle tout de même d’une réduction de 400 euros par trimestre pour les 55-57 ans et de 1 500 euros par trimestre pour les plus de 62 ans. De plus, ce dispositif d’aide à l’emploi est cumulable avec les autres mécanismes de la Région wallonne.

 

 

Comme vous le voyez, de nombreux dispositifs existent. Ce n’est ici en effet qu’une liste non-exhaustive des nombreux mécanismes d’aides à l’emploi prévus par la Wallonie pour le développement des PME et des entreprises et aucune catégorie de la population n’a été oubliée. Avant d’embaucher, renseignez-vous donc auprès d’un conseiller afin de savoir toutes les aides disponibles. Ce serait dommage de passer à côté…

 

 

 

 

 

 

Article publié dans : Tops